Prévenir l’infestation d’escargots

Prévenir l'infestation d'escargots gastropoda

Les escargots se trouvent dans tous les jardins et causent plus de dégâts que la plupart des envahisseurs de jardins. Bien qu’il existe des pesticides commerciaux, ils peuvent être toxiques pour les oiseaux ou d’autres espèces sauvages. Ils peuvent également perdre de leur efficacité après la pluie. Le plus efficace  moyen de prévenir une infestation de ces mollusques dans votre jardin est d’utiliser une alternative, des méthodes naturelles de contrôle. Il existe également des pesticides non toxiques, tels que la terre à diatomées. Cependant, avant de commencer un traitement à l’aide des pesticides, vous pouvez essayer d’empêcher le développement de l’infestation en prenant en considération certains faits importants sur les escargots.

Prévenir l'infestation d'escargots gastropoda

Ils sont plus actifs la nuit et les jours nuageux ou brumeux. Les jours ensoleillés, ils cherchent des cachettes hors de la chaleur et de la lumière. Souvent, les seuls indices de leur présence sont les traces argentées et les dégâts causés aux plantes. Lorsqu’il  fait froid, les escargots hibernent dans la terre arable. Pendant les périodes chaudes et sèches ou froides, les escargots se cachent comme une membrane et se collent souvent à des troncs d’arbres, des clôtures ou des murs.

Des méthodes préventives pour éviter l’infestation des escargots dans le jardin

Pareil à tous les autres parasites, un bon programme de gestion inclut une combinaison de méthodes préventives. La première étape est d’éliminer les endroits où ils peuvent se cacher pendant la journée. Les planches, les pierres, les débris, les mauvaises herbes autour des troncs des arbres, les branches qui poussent près du sol et les couvertures végétales denses comme le lierre sont des abris idéaux.

Il sera impossible d’éliminer certains abris tels que les rebords bas des clôtures, le dessous des terrasses en bois et les boîtes de compteurs d’eau. Il est donc courant de piéger et d’éliminer les escargots dans ces endroits. Si l’on réduit les cachettes, moins d’escargots survivent. Ceux-ci se rassemblent dans les refuges restants, où vous pouvez les localiser plus facilement et les attraper à la main.

Le passage de l’irrigation par aspersion à l’irrigation au goutte à goutte réduira l’humidité et les surfaces humides, rendant l’habitat moins propice à ces parasites. Évitez d’arroser votre jardin le soir si vous avez des problèmes avec les escargots. Arrosez le matin – le sol de surface sera sec le soir.

Les barrières de cuivre peuvent être utiles pour protéger les plantes très sensibles. Bien que les appâts puissent faire partie d’un programme de gestion, il est préférable de les utiliser en parallèl à d’autres modifications de l’habitat, surtout dans les jardins riches en abris, en nourriture et en humidité.

La sélection des plantes peut affecter la difficulté de votre lutte contre ces parasites. Vu qu’ils préfèrent les semis et les plantes au feuillage succulent, vous devrez les protéger attentivement. Le basilic, les haricots, le chou, le dahlia, le delphinium, le hosta, la laitue, les soucis, les fraises et d’autres plantes potagères peuvent être endommagés.

D’ailleurs, de nombreuses plantes résistent aux dégâts causés par les escargots, notamment les bégonias, le pavot de Californie, les fuchsias, les géraniums, les impatiens, les lantana, les capucines et les fleurs à coupelles noires ainsi que de nombreuses plantes à feuilles raides et au feuillage très odorant, lavande, romarin et sauge. La plupart des plantes ornementales, ligneuses et des herbes ornementales ne sont pas affectées. Si vous aurez des plantes résistantes aux escargots, les dégâts seront très limités.

Pareil a la terre a diatomées, les escargots évitent la surface abrasive de la pierre de lave. La roche de lave peut servir de barrière autour des plantations, mais doit rester en grande partie au-dessus du sol, sinon la terre ou la végétation forme rapidement un pont qui permet aux escargots de traverser. On peut également utiliser des produits ménagers tels que le sel, la bière, le marc de café en tant que répulsifs. Il faut saupoudrer de sel ou de café sur le sol afin de dissuader le parasite, mais utilisez-le avec modération, car vous ne voulez pas nuire aux plantes. La bière attire les escargots. Donc, versez une petite quantité dans un bocal enfoui dans le sol, ceci les poussera à ramper, à rester pris au piège et à être tirés.

La cueillette à la main peut également être efficace lorsque vous ne traitez pas un grand nombre de parasites. Si vous faites cela régulièrement, vous pouvez éviter le développement d’une infestation possible. Vous devez choisir le meilleur moment pour le faire, après la tombée de la nuit, car ils sont des créatures nocturnes. Vous pouvez également arroser la zone ciblée a la fin de l’après-midi pour l’attirer. Une fois rassemblés, vous pouvez mettre les parasites dans un seau d’eau à savon ou salée et les jeter après leur mort.

Les volailles domestiques, telles que les canards, les oies et les poulets gardées dans les zones infestées peuvent être les prédateurs efficaces qui réduisent le problème de façon considérable. Soyez prudent, car ces oiseaux peuvent aussi manger des plantules. Les escargots ont de nombreux ennemis naturels, notamment les coléoptères, les agents pathogènes, les serpents, les crapauds, les tortues et les oiseaux, mais la plupart sont rarement assez efficaces pour permettre un contrôle satisfaisant du jardin.

Des mesures préventives pour empêcher les escargots d’entrer dans votre maison

Les escargots sont une nuisance quand ils entrent à l’intérieur. Ils ont la tendance de se rassembler dans les sous-sols et d’autres zones humides de la structure. Ils peuvent également grimper sur une surface verticale et même se déplacer à l’envers, en trouvant des points d’entrée tels que les espaces sous les portes, les trous percés dans le sol pour les conduites d’eau ou de gaz, les joints le long des murs, les découpes pour les fils électriques.

Assurez-vous que les portes extérieures se ferment correctement et scellez toutes les fissures que vous trouvez. Remplacez les coupe-froid ou les balais de porte manquants. Il peut être nécessaire d’utiliser un déshumidificateur dans le sous-sol humide. Sécurisez les vides sanitaires pour empêcher les escargots d’entrer. Assurez-vous que les évents de vide sanitaire sont ouverts pour permettre la circulation et réduire l’humidité, et suivez toutes ces actions avec une inspection. Les traces de boue peuvent mener aux cachettes d’escargots. Il peut être nécessaire de sortir la nuit pour voir d’où ils viennent. N’oubliez pas qu’une vieille maison peut être particulièrement attrayante pour les escargots, car il y a beaucoup de fissures et de crevasses. En dessous, il fait sombre, frais et souvent humide, tout comme ces insectes préfèrent leur environnement.

Assurez-vous d’utiliser plusieurs mesures préventives différentes, car si vous appliquez simplement l’une d’entre elles et ignorez tous les autres facteurs susceptibles d’attirer les escargots dans votre jardin, vous ne réussissez pas cette mission préventive réussie. Tenez compte du moment de la journée où il est préférable de lutter contre ces insectes nuisibles, des facteurs naturels ou chimiques qui les affectent et des moyens par lesquels vous pouvez soit les repousser de votre jardin, soit empêcher leur arrivée. Pour plusieurs détails sur la façon d’éliminer une infestation d’escargots, consultez notre article connexe intitulé Comment se débarrasser des infestations d’escargots.

Avez-vous des questions?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POSER UNE QUESTION