Les traitements de la tomate, les plus courantes maladies et les ravageurs de ce légume

tomate solanum lycopersicum traitements plus courantes maladies ravageurs legume

tomate solanum lycopersicum traitements plus courantes maladies ravageurs legume

La tomate (Lycopersicon esculentum) est une plante herbacée de la famille des solanacées, cultivée pour ses fruits savoureux. La tomate est originaire de la région située entre l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud. Dans son pays d’origine, la tomate est une plante vivace et atteint souvent une hauteur de trois mètres. Les feuilles sont disposées en alternance et la tige est recouverte de soies. Le fruit est une baie rouge. La tomate aime la lumière et la chaleur et si cela manque, la production est faible. En outre, la tomate est attaquée par un grand nombre de maladies et de ravageurs. L’application des traitements phytosanitaires et le maintien d’une culture saine vont de pair dans la technologie de la culture de la tomate.

 

Les principales maladies

Les viroses

Le virus de la maladie bronzée de la tomate (TSWV)

Les plantes attaquées sont très ramifiées et les feuilles recourbées. À la base des feuilles apparaît une couleur semblable au bronze. La fructification est faible et sur les fruits apparaissent des taches rouges ou jaunes en forme d’anneau. Ce virus est transmis par les thrips du tabac.

tomate solanum lycopersicum virus de la maladie bronzée

Méthodes de lutte:

– éliminez les plantes malades de la culture;
– utilisez des variétés résistantes;
– utilisez des insecticides afin de contrôler la population de thrips.

Le virus de la mosaïque de la tomate (ToMV)

Ce virus attaque beaucoup de plantes, y compris la tomate. La croissance des plantes attaquées stagne et sur les feuilles apparaissent des taches décolorées. Les tissus attaqués ne se développent pas normalement et les feuilles s’enroulent. Les feuilles ont un aspect de mosaïque à cause des taches. La plante produit un petit nombre de fruits, qui sont en général petits et déformés. Le virus est transmis par des semences infectées et mécaniquement par le contact entre les plantes infectées et les plantes saines.

tomate solanum lycopersicum virus de la mosaïque de la tomate

Méthodes de lutte:

-utilisez des semences saines;
-utiliser des variétés résistantes;
-éliminez les plantes attaquées de la récolte.

Le virus de la mosaïque du concombre (CMV)

Ce virus attaque beaucoup de plantes, y compris la tomate. Les premiers symptômes sont représentés par le nanisme végétal. Au fur et à mesure que la maladie évolue, les feuilles ont l’aspect d’une mosaïque (une alternance de tissu vert sain et de tissu jaune malade). Ee plus, les plantes forment des feuilles filiformes (comme les fougères). La tomate produit de très petits fruits, qui n’on pas de goût. Cette maladie est transmise par les pucerons.

tomate solanum lycopersicum virus de la mosaïque du concombre

Méthodes de lutte:

-éliminez les plantes attaquées de la récolte;
-utilisez des variétés résistantes;
-utilisez des insecticides afin de contrôler la population des aphides.

Mycoplasmoses

Le stolbur de la tomate MLO (La mycoplasme de la maladie de Stolbur)

C’est l’une des pires maladies qui attaque la famille des solanacées. Ce mycoplasme a un large cercle de plantes hôtes. Elle vit sur prèsque 80 espèces de plantes appartenant à 10 familles botaniques. Sur la tomate, elle produit une lignification des vaisseaux conducteurs des fruits et une croissance exagérée des organes floraux et dans les cas graves elle peut provoquer le flétrissement de la plante. La maladie est transmise par certaines espèces de cigales. Les pertes produites par la maladie sont directement proportionnelles au développement des insectes qui transmettent la maladie.

tomate solanum lycopersicum stolbur

Méthodes de lutte:

-éliminez les mauvaises herbes de la culture;
-éliminez les plantes attaquées de la culture;
-utilisez des insecticides pour contrôler la population de cigales.

Les bactérioses

Le chancre bactérien / l’œil d’oiseau (Corynebacterium michiganense pv michiganense)

C’est la plus dangereuse bactérie qui attaque les tomates. Cette maladie peut attaquer la plante dans toutes ses phases de développement. Au niveau du sol, sur la tige, elle peut apparaître sous forme de petites taches blanches et circulaires. Lorsque la maladie se développe, les taches s’unissent et recouvrent toute la feuille. Chez les plantes matures, les premiers symptômes sont représentés par l’enroulement des feuilles vers le haut. Ensuite, la nervure principale se courbe et la plante sèche. Les feuilles peuvent parfois avoir des taches humides et la feuille peut prendre l’aspect d’un parchemin. Sur tous les organes apparaissent des plaies qui par temps humide ont des bactéries exsudées. La bactériose produit deux types d’infections: vasculaires et localisées. Les deux types d’infection produisent les mêmes symptômes, mais l’infection vasculaire produit un flétrissement rapide de toute la culture. La localisation des bactéries dans les vaisseaux conducteurs détermine la détérioration des fleurs, les fruits restent petits et colorés et les vaisseaux sont bruns. Les graines des fruits attaqués sont brunes, elles ont une germination faible, mais peuvent transmettre la maladie. La principale forme de transmission de la maladie passe par les semences infectées. Pendant la végétation, les bactéries se propagent par les ailes des oiseaux, l’eau, les outils, etc. Les bactéries pénètrent facilement dans les plantes à travers les plaies résultant des travaux de maintenance spécifiques.

tomate solanum lycopersicum chancre bactérien

Méthodes de lutte:

-désinfectez les semences et le substrat avant le semis;
-éliminez les plantes attaquées de la culture;
-appliquez des traitements avec Dithane M 45, Champ 77 WG, Funguran 50 WP, Copernico Hi Bio, Bravo 500 SC.

La tache bactérienne (Xanthomonas campestris pv vesicatoria)

Cette maladie attaque tous les organes aériens de la plante. Elle peut apparaître lorsque la plante est en phase de plantule. Sur les feuilles apparaissent des taches irrégulières de couleur jaune-vert avec un centre brun. En conditions d’humidité, autour des taches apparaissent des anneaux brillants, qui représentent l’exsudat bactérien. Si l’infection est puissante, les taches s’unissent et le tissu se déchire. Sur la tige peuvent apparaître des fissures de différentes formes et tailles. Les fruits présentent des taches circulaires et humides entourées d’un anneau blanc-gris. Le tissu affecté coule et se fragilise. Au fur et à mesure que le fruit se développe, le tissu fragile se brise et dans le fruit pénètrent dans d’autres agents pathogènes. La bactérie se propage par l’exsudat bactérien, qui est transporté par le vent, l’eau etc. D’une année à l’autre, la bactérie est transmise par des semences infectées.

tomate solanum lycopersicum tache bactérienne

Méthodes de lutte:

-désinfecter les semences et le substrat avant le semis;
-éliminez les plantes attaquées de la culture;
-appliquez des traitements avec Dithane M 45, Champ 77 WG, Funguran 50 WP, Copernico Hi Bio, Bouille Bordelaise WDG.

La moucheture bactérienne de la tomate (Pseudomonas syringae pv tomato)

La maladie attaque tous les organes aériens de la plante. Les premiers symptômes sont représentés par l’apparition de petites taches humides et bien délimitées. Le tissu attaqué sèche et tombe. Les fruits atteints présentent de petites taches brunes, bordées par une zone verte. Les fruits mûrs ne sont pas affectés en raison de leur pH acide. Les bactéries résistent pendant l’hiver dans les semences infectées et dans les débris végétaux de la surface du sol. Pendant la période de végétation, la bactérie se propage par l’exsudat bactérien, qui est transporté par différents vecteurs (l’eau, le vent).

tomate solanum lycopersicum moucheture bactérienne

Méthodes de lutte:

-désinfectez les semences et le substrat avant le semis;
-éliminez les plantes attaquées de la culture;
-appliquez des traitements avec Melody Compact, Champ 77 WG, Funguran 50 WP, Copernico Hi Bio, Bouille Bordelaise WDG.

La moelle noire (Pseudomonas corrugata)

Cette bactérie attaque les plantes matures et apparaît dans les zones protégées. Les premiers symptômes sont représentés par la décoloration et le flétrissement de la plante. L’attaque évolue rapidement et, dans quelques jours, la tige présentera des taches brunes et se cassera. La tige présente de longues brunifications et des fissures. Dans des conditions d’humidité dues à cette blessure, l’exsudat bactérien fuit. Si l’on fait des coupes à travers la tige, on pourra observer les brunifications de la moelle et des vaisseaux conducteurs. La bactériose pénètre dans la plante à travers les blessures faites lors des travaux d’entretien.

tomate solanum lycopersicum moelle noire

Méthodes de lutte:

-éliminez les plantes attaquées de la culture;
-effectuez une fertilisation équilibrée;
-appliquez des traitements avec Melody Compact, Champ 77 WG, Funguran 50 WP, Copernico Hi Bio, Bouille Bordelaise WDG.

Les mycoses

La fonte des semis (Pythium debaryanum)

C’est la plus importante maladie des plantules. Le champignon attaque tous les légumes. Les plantules présentent une brunification du tissu basal de la tige. La brunification va s’étendre, la tige va s’amincir dans la zone attaquée et la plante tombera au sol, où elle pourrira. L’attaque se manifeste dans les landes et s’étendra rapidement si les températures et l’humidité sont élevées. Dans les zones touchées, à la surface du sol peut apparaître une moisissure blanche. Elle est transmise par les spores présentes dans le sol.

tomate solanum lycopersicum fonte des semis

Méthodes de lutte:

-effectuez une ventilation de la plaque chauffante;
-désinfectez les semences et le substrat avant le semis;
-effectuez une irrigation rationnelle;
-appliquez des traitements avec Previcur Energy, Merpan 50 WP, Captan 80 WDG, Folpan 80 WDG.

Le mildiou (Phytophthora infestans)

Cette maladie peut attaquer les tomates dans toutes les phases de développement. Les premiers symptômes sont représentés par l’apparition de certaines taches humides sur le dessus des feuilles. Le tissu affecté peut devenir brun et se tordre. Si l’humidité atmosphérique est élevée, des flocons gris apparaissent sur la partie inférieure des feuilles. Le pétiole, les pousses et la tige attaqués peuvent présenter de longues taches brunes. Les inflorescences attaquées sèchent et tombent. Le champignon peut également attaquer les fruits et causer des dégâts importants. Le champignon pénètre dans le fruit par le pédoncule et produit de grandes taches brunes. Les fruits deviennent fermes et rugueux. Cette maladie peut aussi attaquer la pomme de terre. Le champignon hiverne dans les tubercules de pomme de terre attaqués qui n’ont pas été récoltés et qui ont été laissés dans le sol. Pendant la période de végétation, le champignon se propage par des vecteurs (l’eau, le vent, les animaux, les outils, etc.).

tomate solanum lycopersicum mildiou

Méthodes de lutte:

-créez un assolement entre les cultures de pommes de terre et de tomates;
-effectuez une ventilation de la plaque chauffante;
-évitez l’irrigation par aspersion;
-éliminez les plantes attaquées de la culture;
-appliquez des traitements avec Ridomil, Equation Pro, Curzate Manox, Acrobat MZ 90-600 WP, Antracol 70 WP.

Le mildiou terrestre (Phytophthora parasitica)

Cette maladie est fréquente dans les zones protégées, mais peut également apparaître sur le terrain si la température dans le sol est élevée. Cette maladie peut produire presque les mêmes symptômes que Pythium debaryanum (la fonte des semis), à la différence que cet agent pathogène attaque les plantes qui sont dans une phase de développement plus avancée. Les premiers signes d’attaque sont représentés par la brunification et le flétrissement des plantes. Les feuilles basales de la plante jaunissent et la tige développe des racines adventives. Sur les feuilles apparaissent des taches de couleur gris-vert. Enfin, les fruits prennent un aspect pourri et tombent au sol. Le champignon résiste dans le sol et se propage pendant la végétation à travers des spores transportées par les gouttes d’eau.

tomate solanum lycopersicum mildiou terrestre

Méthodes de lutte:

-effectuez une ventilation de la plaque chauffante;
-désinfectez les semences et le substrat avant le semis;
-effectuez une irrigation rationnelle;
-appliquez des traitements avec Previcur Energy, Merpan 50 WP, Captan 80 WDG, Folpan 80 WDG, Aliette WG 8.

L’oïdium produit par Leveillula taurica

Ce champignon attaque tous les organes aériens de la plante, mais on peut observer les symptômes évidents sur les feuilles. L’attaque commence sur les feuilles basales qui seront recouvertes d’un pastel blanc mycélien. Le tissu atteint brunit et les feuilles sèchent totalement. Les plantes attaquées forment un nombre inférieur de fruits qui n’atteignent pas la maturité. Le champignon produit de grandes pertes dans les zones protégées. Pendant l’hiver, les spores du champignon résistent dans les débris végétaux de la surface du sol. Pendant la période de végétation, il se propage à travers les spores transportées par les gouttes d’eau.

tomate solanum lycopersicum oïdium

Méthodes de lutte:

-évitez l’irrigation par aspersion;
-éliminez les plantes attaquées de la culture;
-effectuez une ventilation de la plaque chauffante;
-effectuez une fertilisation équilibrée;
-cultivez des variétés résistantes;
-appliquez des traitements avec Thiovit Jet 80 WG, Kumulus DF, Ortiva 250 SC, Topas 100 EC, Karathane M 33 CE.

La pourriture blanche produite par le champignon Sclerotinia sclerotiorum

Cette pourriture apparaît dans la culture sur le terrain, mais les dégâts sont en principal causés dans les zones protégées. À la base de la tige, il y a des taches brunes et humides. La tige se couvrira par un duvet blanc dans lequel se développe le sclérote du champignon (la fructification). Le tissu attaqué pourrit et la plante sèche. En cas de forte humidité, les fruits sont également attaqués et se détachent de la plante. Les champignons résistent dans le sol sous forme de sclérotes. En condition d’humidité, ils infectent les plantes.

tomate solanum lycopersicum pourriture blanche

Méthodes de lutte:

-effectuez une irrigation rationnelle;
-patiquez la rotation des cultures (on peut cultiver les tomates sur le même champ après 3-4 ans);
-éliminez les plantes attaquées de la culture;
-éliminez les branches apparues en excès sur la plante ;
-appliquez des traitements avec Topsin 500 SC, Ortiva 250 SC, Switch 625 WG, Rovral 500 SC, Orius 25 EW.

La tache septorienne produite par Septoria lycopersici

Cette maladie peut causer des dégâts entre 30 et 70%. Sur les feuilles apparaissent des taches brunes et circulaires. Le tissu attaqué devient gris et développe quelques petits points de couleur brun-noir, qui représentent la fructification du champignon. Les zones attaquées sont délimitées des zones saines par une bordure brune. Le champignon se propage à travers les spores transportées par le vent, l’eau, etc. Le champignon hiverne dans les débris végétaux de la surface du sol.

tomate solanum lycopersicum tache septorienne

Méthodes de lutte:

-ramassez et détruisez les débris végétaux après la récolte;
-désinfectez les serres et les solariums avant la plantation;
-cultivez des variétés résistantes;
-appliquez des traitements avec Bravo 500 SC, Antracol 70 WP, Polyram DF, Folpan 80 WDG, Captan 80 WDG.

Les racines liégeuses cryptogamiques, maladie produite par le champignon Pyrenochaeta lycopersici

Les racines des plantes attaquées sont épaissies et brunes. En raison de l’épaississement, l’épiderme se fendille. Le tissu attaqué acquiert une fermeté spongieuse. Les parties aériennes de la plante jaunissent, ont une faible fructification et finissent par sécher. Le champignon vit dans le sol sur les racines touchées, qui sont la principale source d’infection.

tomate solanum lycopersicum racines liégeuses

Méthodes de lutte:

-désinfectez les semences et le substrat avant le semis;
-pratiquez la rotation des cultures (on peut cultiver les tomates sur le même champ après 3-4 ans);
-les traitements chimiques contre Phytophthora parasitica ou contre la fonte des semis (par exemple, Previcur Energy, Merpan 50 WP, Captan 80 WDG, Folpan 80 WDG, Aliette WG 80) sont efficaces contre cette maladie.

L’anthracnose ou la pourriture racinaire produite par Colletotrichum atramentarium

Cette maladie apparaît sur le terrain pendant les années chaudes et pluvieuses. Le champignon infecte les fruits dès qu’ils sont verts, mais les symptômes apparaissent lorsqu’ils commencent à mûrir. Sur leur surface apparaissent de petites taches circulaires à la droite desquelles le tissu s’enfonce. La maladie se développe, à la surface des taches apparaissent des zones concentrées et sous la peau vont se former des points noirs. La peau des fruits se fissure et libère la masse des spores. Sur les feuilles peuvent apparaître de petites taches noires. Les racines attaquées sont recouvertes d’une pourriture sèche dans laquelle se développe un grand nombre de sclérotes noirs. Le champignon vit dans le sol sous forme de sclérotes, ce qui assurera la propagation de la maladie dans les prochaines années.

tomate solanum lycopersicum anthracnose

Méthodes de lutte:

-désinfectez les semences et le substrat avant le semis;
-pratiquez la rotation des cultures (on peut cultiver les tomates sur le même champ après 3-4 ans);
-effectuez une irrigation rationnelle;
-appliquez des traitements avec Bouille Bordelaise WDG, Bravo 500 SC, Folpan 80 WDG, Ridomil Gold, Topsin 500 SC.

La pourriture grise produite par Botrytis cinerea

Ce champignon attaque les tomates cultivées dans les champs et dans les espaces protégés, uniquement si la lumière est basse et l’humidité atmosphérique est élevée. Les symptômes de cette maladie peuvent être observés sur la tige, le pétiole des feuilles, les fleurs, les fruits et les feuilles. À la base de la tige apparaissent des zones brunes, un peu enfoncées dans le tissu. Les zones attaquées se couvriront de peluches grises et seront finalement détruites, et la plante se flétrira. Les fleurs attaquées pourrissent et se couvrent d’un duvet gris. Si le taux d’humidité reste élevé, la maladie attaque les fruits mûrs tôt dans la zone du pédoncule. Des taches d’eau apparaîtront, qui seront recouvertes par une peluche grise. Après l’attaque, les fruits sont détruits. Le champignon vit sur les débris végétaux de la surface du sol et ses spores sont transportées sur les plantes saines par les gouttes d’air et d’eau.

tomate solanum lycopersicum pourriture grise

Méthodes de lutte:

-éliminez les plantes attaquées de la culture;
-ramassez et détruisez les débris végétaux après la récolte;
-effectuez une ventilation de la plaque chauffante;
-effectuez une irrigation rationnelle;
-appliquez des traitements avec Bravo 500 SC, Ortiva 250 SC, Rovral 500 SC, Teldor 500 SC, Switch 62.5 WG.

La cladosporiose de la tomate ou«la moisissure olive» produite par le champignon Cladosporium fulvum sin. Fulvia fulva

La maladie peut attaquer tous les organes aériens de la plante. Sur les feuilles apparaissent des taches jaune-brun qui s’étendent et recouvrent l’ensemble de la feuille. Le champignon détruit toutes les feuilles et les fruits restent petites. La maladie se propage par les spores, qui sont transportées par des vecteurs (l’eau, le vent, etc.). En hiver, le champignon vit sur les débris végétaux de la surface du sol.

tomate solanum lycopersicum cladosporiose

Méthodes de lutte:

-effectuez une ventilation de la plaque chauffante;
-cultivez des variétés résistantes;
-appliquez des traitements avec Merpan, Bravo 500 SC, Ortiva 250 SC, Polyram DF, Antracol 70 WP.

La verticilliose produite par le champignon Verticillium dahliae

Cette maladie produit des symptômes évidents dans la phase de maturation du fruit. Sur les feuilles apparaissent des taches jaunes qui vont sécher. Les plantes sèchent pendant la journée et la nuit elles ont l’air normal. Cependant, après quelques jours, la flétrissure est irréversible. Les plantes attaquées fructifient moins et les fruits sont de mauvaise qualité. Si l’on coupe à travers les vaisseaux conducteurs des plantes attaquées, on peut voir le mycélium du champignon qui bloque la circulation de la sève. Cette maladie peut facilement être confondue avec les champignons du genre Fusarium. Le champignon vit dans le sol et, lorsque les conditions environnementales le permettent, il attaque les plantes.

tomate solanum lycopersicum verticilliose

Méthodes de lutte:

-cultivez des variétés résistantes;
-éliminez les plantes attaquées de la culture;
-désinfectez les semences et le substrat avant le semis;
-effectuez une irrigation rationnelle;
-apliquez des traitements avec Topsin 70 WDG et Topsin 500 SC. Préparez une solution à 0.05-0.1% (5 grammes ou 10 grammes à 10 litres d’eau) et arrosez chaque plante avec 0.5 litre de cette solution.

Outre les symptômes produits par la maladie, les tomates peuvent présenter des modifications morphologiques causées par des vecteurs (l’eau, la température), des engrais, des herbicides ou des pesticides. Cela peut être confondu  avec les symptômes causés par les maladies. L’identification correcte des maladies, des ravageurs ou des carences est très importante pour obtenir une récolte riche et saine.

Le coup de soleil

Cette modification apparaît pendant les mois chauds d’été, lorsque le soleil brille fort. Les fruits directement exposés au soleil ont une couleur gris laiteux, ne mûrissent pas et deviennent dures.

tomate solanum lycopersicum coup de soleil

Méthodes de lutte:

-installez des filets spéciaux pour l’ombrage;
-créez des rideaux de protection autour de la récolte de tomates, en semant des plantes longues (par exemple le maïs).

La carence en calcium

La carence en calcium peut être observée à travers la stagnation de la croissance de la plante et lorsque le bord des feuilles devient brun. Le symptôme le plus évident et le plus confus se manifeste sur le fruit. Sur le fond du fruit apparaît une tache noire appelée pourriture de la fleur. Dans cette zone peuvent s’installer des agents phytopathogènes.

tomate solanum lycopersicum carence en calcium

Méthodes de lutte:

-effectuez une fertilisation équilibrée;
-appliquez des engrais foliaires pour remédier aux carences en micro-éléments.

Les fruits «à fermeture Éclair»

Cette affection se manifeste par des cicatrices brunes qui s’étendent sur tout le fruit et ont l’aspect d’une fermeture à glissière. Si le fruit pousse soudainement, il peut se fissurer dans la zone de la cicatrice. Ce trouble survient dans des conditions de basse température.

tomate solanum lycopersicum fruits à fermeture Éclair

Méthodes de lutte:

-assurez des températures constantes dans les endroits protégés;
-effectuez une irrigation rationnelle.

Le stress hydrique

Les feuilles sont vertes, mais fanées. D’habitude, les plantes se rétablissent pendant la nuit. Si l’eau nécessaire n’est pas fournie rapidement, les plantes sèchent et meurent. Ce trouble peut être confondu avec la verticilliose ou le Fusarium, mais les plantes qui souffrent du stress hydrique n’ont pas de feuilles décolorées. Si les périodes sèches alternent avec celles avec un excès d’humidité, sur les fruits peuvent apparaître des fissures dans lesquelles peuvent s’installer des agents phytopathogènes.

tomate solanum lycopersicum stress hydrique

Méthodes de lutte:

-maintenez une humidité constante dans le sol;
-contrôlez la récolte de façon périodique.

Les déformations des fruits

En général, sur la partie inférieure du fruit apparaissent des difformités physiologiques. La plupart du temps, ils sont représentés par des trous et des fissures, mais ils peuvent avoir toutes sortes de formes et de tailles. Ces anomalies apparaissent lors de la formation du fruit. En raison de facteurs environnementaux, des engrais, des herbicides, des pesticides, le processus de fertilisation n’a pas lieu normalement.

tomate solanum lycopersicum déformations des fruits

Méthodes de lutte:

-effectuez une fertilisation rationnelle;
-dirigez les facteurs de végétation;
-maintenez une humidité constante dans le sol.

 

Les principaux ravageurs

La courtilière (Gryllotalpa gryllotalpa)

Ce ravageur a un régime alimentaire omnivore et se nourrit du substrat végétal, de proies vivantes (des vers et des larves) ou de cadavres d’insectes. Les dégâts produits sont directs, car il mange la racine des plantes. Les graines germées ou les jeunes plants seront soulevées à la surface du sol. Les plantes attaquées se fanent et tombent sur le sol.

tomate solanum lycopersicum courtilière

Méthodes de lutte:

-appliquez des traitements chimiques.

La mouche mineuse (Liriomyza spp.)

C’est une espèce polyphage qui attaque presque toutes sortes de légumes. Les larves mangent les feuilles sous forme de galeries minières. Les adultes se nourrissent avec le membre de la feuille. Sur les plaies produites par celui-ci peuvent s’installer des agents phytopathogènes.

tomate solanum lycopersicum mouches mineuses

Méthodes de lutte:

-appliquez des traitements chimiques avec Confidor Energy, Mospilan, Actara, Laser 240 SC, Decis Mega EW 50.

Les nématodes

Ce sont des vers microscopiques qui attaquent la plupart des légumes. Ils ont de nombreuses générations par an et ils se multiplient très rapidement. Les larves pénètrent dans le système radiculaire et s’établissent dans les vaisseaux conducteurs. Grâce à l’alimentation, ils sécrètent une toxine qui détermine l’hypertrophie du tissu. Le tissu attaqué stagne de sa croissance et finit par sécher.

tomate solanum lycopersicum nématodes

Méthodes de lutte:

-pratiquez la rotation des cultures;
-utilisez des variétés résistantes;
-appliquez des traitements chimiques avec Basamid Granule ou Force 1.5 G.

Les pucerons

C’est une espèce polyphage qui migre d’une plante à l’autre ou d’une espèce l’autre. Ils se développent sur la flore spontanée, puis migrent sur des espèces cultivées. Ils vivent en colonie au bas des feuilles, sur les fleurs ou les inflorescences et les jeunes pousses. Les insectes se nourrissent avec le jus des cellules, causant un stress à la plante. Si l’attaque est grave, la plante peut mourir.

tomate solanum lycopersicum pucerons

Méthodes de lutte:

-appliquez des traitements chimiques avec Decis Mega 50 EC, Confidor Energy, Mospilan 20 SG, Actara 25 WG;
-utilisez des pièges attractifs.

Les thrips

Ce sont de petits insectes, à peine visibles à l’œil ouvert, qui attaquent un grand nombre de plantes cultivées. Ils colonisent les fleurs, les feuilles, provoquant la mort des fleurs et le nanisme des plantes. Ils transmettent également une série de virus.

tomate solanum lycopersicum thrips

Méthodes de lutte:

-appliquez des traitements chimiques avec Actara 25 WG, Mavrik 2 F, Karaté Zeon 50 CS, Decis Mega 50 EW;
-utilisez des pièges attractifs.

Le tétranyque tisserand (Tetranychus urticae)

Il produit 6-10 générations par an et hiverne à l’âge adulte, en principal comme femelle, sous l’écorce des arbres, sous les feuilles, sur les mauvaises herbes sèches. Les feuilles attaquées sèchent et tombent. Le tétranyque tisserand peut parfois affecter de 80 jusqu’à 100% du nombre total de feuilles. Après l’attaque, les germes cessent de croître et les fruits mûrissent tôt.

tomate solanum lycopersicum tétranyque tisserand

Méthodes de lutte:

-appliquez des traitements chimiques avec Vertimec, Nissorun 10 WP, Envidor 240 SC, Milbeknock EC.

L’aleurode des serres (Trialeurodes vaporariorum)

Cet ravageur se développe dans des conditions de serre toute l’année et sur le terrain seulement pendant l’été. En serre, il peut produire 3-6 générations par an, uniquement lorsque les conditions sont favorables. Les adultes et les larves colonisent les feuilles, parfois les pousses aussi. Après l’attaque, les feuilles deviennent étiolées, sèchent et tombent.

tomate solanum lycopersicum aleurode des serres

Méthodes de lutte:

-déstruisez les débris végétaux;
-désinfectez la serre avant le semis;
-appliquez des traitements chimiques avec Decis Mega 50 EC, Actara 25 WG, Confidor Energy, Mospilan 20 SG, Movento 100 SC;
-utilisez des pièges attractifs.

La loche blanche (Deroceras agreste)

C’est une espèce polyphage qui attaque beaucoup de légumes, les fleurs, la vigne etc. Elle perfore les feuilles et au fur et à mesure que l’attaque se développe, toutes les feuilles sont détruites.

tomate solanum lycopersicum loche blanche

Méthodes de lutte:

-appliquez des traitements chimiques avec Optimol et Agrosan.

La mineuse sud-américaine de la tomate (Tuta absoluta)

Ce ravageur produit plusieurs générations par an et hiverne au stade de nymphe dans le sol. Cet insecte attaque toutes les plantes de la famille des solanacées, mais il préfère la tomate. Les larves pénètrent dans la feuille et consomment la zone située entre l’épiderme supérieur et inférieur. En outre, les larves attaquent les fruits, déterminent aussi la perte de l’aspect commercial.

tomate solanum lycopersicum mineuse sud-américaine de la tomate

Méthodes de lutte:

-détruisez les débris de légumes après la récolte;
-appliquez des traitements chimiques avec Mospilan 20 SG, Affirm, Actara 25 WG, Decis Mega, Coragen 20 SC.

La noctuelle de la tomate (Helicoverpa armigera)

C’est est une espèce polyphage qui attaque plus de 120 espèces. Les insectes attaquent les légumes cultivés dans les zones protégées et sur le terrain. Le papillon produit deux générations par an et hiverne au stade de nymphe dans le sol. Les larves mangent l’épiderme des feuilles et ensuite pénètrent dans le fruit où ils consomment la pulpe et les graines. Les fruits ne peuvent pas être consommés à cause des excréments de l’intérieur. Une larve peut détruire même 10 fruits.

tomate solanum lycopersicum noctuelle de la tomate

Méthodes de lutte:

-appliquez des traitements chimiques avec Confidor Energy, Mavrik 2F, Affirm, Mospilan 20 SG, Coragen 20 SC.

La punaise verte puante (Nezara viridula)

Ce ravageur produit 2 générations par an et hiverne à l’âge adulte dans les feuilles. C’est un ravageur très dangereux. Les adultes et les larves piquent les fruits et injectent leur salive puante. Après l’attaque, les fruits cessent de croître et prennent un goût désagréable. Il peut facilement transmettre des agents pathogènes.

tomate solanum lycopersicum punaise verte puante

Méthodes de lutte:

-appliquez des traitements chimiques avec Kaiso Sorbie 5 WG, Mospilan 20 SG, Faster 10 CE, Karaté Zeon 50 CS.

Lasioptera spp

Ce ravageur attaque en principal les cultures des endroits protégés. Les adultes pondent des œufs sur les plaies. Les larves entrent dans la tige où elles se nourrissent. Le lieu de l’attaque peut être confondu avec l’attaque d’une pourriture. La tige attaquée se brise et la plante se fane. Les femelles peuvent aussi pondre sur les fruits. Les larves pénètrent dans le fruit et diminuent la qualité de la récolte.

tomate solanum lycopersicum lasioptera spp

Méthodes de lutte:

-appliquez des traitements chimiques avec Decis Mega 50 EC, Actara 25 WG, Confidor Energy, Mospilan 20 SG, Movento 100 SC.

La mouche des semis (Delia platura)

C’est une espèce polyphage qui attaque presque tous les légumes. Elle produit 2-3 générations par an et hiverne sous forme de pupe dans le sol. Les adultes apparaissent au début du printemps et pondent dans le sol, à côté des plantes. Après l’éclosion, les larves attaquent les graines en germination, dans lesquelles sont creusés des tunnels d’alimentation.

tomate solanum mouche des semis

Méthodes de lutte:

-appliquez des traitements chimiques avec Confidor Energy, Mospilan, Actara, Laser 240 SC, Decis Mega EW 50.

 

Avez-vous des questions?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POSER UNE QUESTION