Les traitements de la betterave, les plus courantes maladies et les ravageurs de cette plante technique

betterave beta vulgaris traitements plus courantes maladies ravageurs plante technique

betterave beta vulgaris traitements plus courantes maladies ravageurs plante technique

La betterave (Beta vulgaris) est une espèce qui fait partie de la famille des Chenopodiaceae, étant cultivée pour ses qualités nutritionnelles. C’est une plante bisannuelle, très similaire à la betterave sucrière. C’est une culture rentable grâce au fait que dans l’alimentation des animaux toutes les parties de la plante (les racines, les feuilles, etc.) sont utilisées. Le fourrage à base de betterave est bien assimilé par toutes les espèces animales, surtout par les bovins. Cela détermine la croissance de la production de lait et le gain de poids dans le cas des poulains. Étant très similaire à la betterave sucrière, l’espèce fourragère est attaquée par le même spectre de maladies et de ravageurs.

 

Les principales maladies

Les viroses

Le virus de la mosaïque de la betterave (Beet mosaic virus)

Les symptômes apparaissent quelques jours après l’infection, par la décoloration des nervures de la feuille et par l’apparition de taches vertes claires irrégulières. Les tissus attaqués ne se développent plus normalement et, en alternance avec le tissu sain, la feuille prend un aspect mosaïqué. Dans les cas graves, les feuilles se froncent et ont le pétiole court. Cette virose est transmise par les pucerons.

betterave beta vulgaris virus de la mosaïque

Méthodes de lutte:

-effectuez une fertilisation équilibrée;
-semez au bon moment;
-détruisez les mauvaises herbes;
-éliminez les plantes malades de la culture;
-appliquez des insecticides afin de combattre les insectes.

Le virus des nervures jaunes nécrotiques de la betterave (Beet necrotic yellow vein virus)

La maladie survient à tous les stades de la maturation. Au stade de plantule, la culture est totalement détruite. Attaquées à un stade plus avancé, les plantes survivent, mais se développent faiblement. Dans certains cas, les nervures des feuilles jaunissent et se nécrosent. Les feuilles sont petites, verticales et se fanent pendant les jours torrides. Les plantes ont un aspect détérioré, les racines ont la forme d’un piquet et forment beaucoup de racines latérales. La pointe de la racine est détruite et les vaisseaux conducteurs se nécrosent.

betterave beta vulgaris virus des nervures jaunes nécrotiques

Méthodes de lutte:

-évitez de mettre en place la culture sur les terrains tassés et humides;
-semez précocement;
-luttez contre les mauvaises herbes;
-effectuez une fertilisation équilibrée;
-cultivez des hybrides résistants.

Les bactérioses

La tache foliaire bactérienne (Pseudomonas syringae pv aptata)

Cette maladie se manifeste jusqu’au stade de 4-6 feuilles. Les symptômes sont représentés par des taches brunes-noirâtres entourées d’un halo foncé. Dans certains cas, les tissus attaqués sèchent et tombent et les feuilles prennent un aspect troué. La bactérie se transmet par les semences infectées et hiverne sur les débris végétaux restés sur le sol.

betterave beta vulgaris tache foliaire bactérienne

Méthodes de lutte:

-lors du semis, utilisez des semences saines;
-cultivez des hybrides résistants;
-respectez l’hygiène dans la culture;
-pratiquez la rotation des cultures.

Les mycoses

Le pourridié pythien (Phytium Root Rot)

La maladie se manifeste dans la souche et est dangereuse jusqu’à ce que les plantes forment les deux premières paires de vraies feuilles. Les plantules présentent de petites taches aqueuses dans la zone du collet. La zone attaquée amincit et se ride, puis noircit et pourrit. Les plantes restent vertes, mais elles tombent au sol. En peu de temps, elles sont détruites et dans la culture apparaissent des vides.

betterave beta vulgaris pourridié pythien

Méthodes de lutte:

-appliquez des mesures techniques agricoles qui stimulent la croissance des plantules;
-effectuez une fertilisation équilibrée;
-évitez les terrains avec une pH acide et infestés par les nématodes;
-évitez les terrains humides;
-appliquez un traitement aux semences avant le semis.

Le mildiou de la betterave (Peronospora schachtii)

Cette maladie survient dans les années pluvieuses et produit des pertes qui peuvent atteindre 15%. La maladie peut attaquer les plantes dès le stade de plantule. Les feuilles attaquées restent petites, se déforment, sont épaisses et cassantes et à la fin sèchent. En automne, on peut observer l’attaque sur les feuilles au centre de la rosette. Sur leur face supérieure apparaissent des taches de décoloration qui sont accompagnées d’un duvet violacé qui se développe sur la face inférieure. La transmission se fait par le matériel semencier infecté.

betterave beta vulgaris mildiou

Méthodes de lutte:

-cultivez des variétés et des hybrides résistants;
-appliquez un traitement aux semences avec Apron XL;
-détruisez les débris qui restent après la récolte;
-appliquez des traitements chimiques avec Funguran, Impact, Curzate Manox.

L’oïdium (Eryshipe betae)

Cette maladie attaque tous les organes aériens de la plante, mais les symptômes caractéristiques se manifestent sur les feuilles. Le champignon développe des taches blanches, feutrées, qui se répandent rapidement et qui couvrent les feuilles sur les faces blanches. Vers l’automne, le feutrage devient poussiéreux et à sa surface apparaissent de petits points noirs qui correspondent aux fructifications du champignon. Les feuilles fortement attaquées jaunissent et sèchent. L’attaque se produit dans la souche.

betterave beta vulgaris oïdium

Méthodes de lutte:

-ramassez ou détruisez les débris végétaux qui résultent de la récolte;
-cultivez des hybrides résistants;
-appliquez des traitements chimiques avec Sphère, Impact, Score.

La maladie du pied noir (Pleospora betae)

C’est une maladie très dangereuse qui apparaît assez rarement, mais quand cela survient, il y a des dégâts significatifs. Après l’attaque, les feuilles qui se trouvent au milieu de la rosette se fanent et sont envahies par des taches brunes circulaires. La maladie fait pourrir les racines à partir de la zone du collet jusqu’à la pointe. Le champignon continue son développement dans le dépôt aussi. Le champignon hiverne sur les débris végétaux de la surface du sol et sur les graines infectées.

betterave beta vulgaris maladie du pied noir

Méthodes de lutte:

-effectuez une fertilisation équilibrée;
-la principale méthode qui assure la santé de la culture est la désinfection des semences avant le semis.

La rouille (Uromyces betae)

La maladie est assez fréquente dans les cultures de betterave et survient à la fin de la période de maturation. Sur les deux faces des feuilles apparaissent des taches punctiformes jaunes. Plus tard, sur la partie inférieure des feuilles apparaissent quelques taches oranges. À partir d’août, la maladie développe un autre stade caractérisé par l’apparition de formations de couleur brune. Vers l’automne, les formations changent de couleur et deviennent noirâtres. Les feuilles attaquées brunissent et sèchent.

betterave beta vulgaris rouille

Méthodes de lutte:

-cultivez des variétés et des hybrides résistants;
-détruisez les débris végétaux résultés après la récolte;
-effectuez des labourages profonds;
-pratiquez la rotation des cultures.

La cercosporiose de la betterave produite par le champignon Cercospora beticola

C’est la plus répandue maladie de la betterave. Le champignon apparaît dans la culture à la fin du mois de juin. Sur les feuilles apparaissent des taches rondes et jaunes. La maladie évolue et les taches deviennent grisâtres bordées par un anneau brun-rougeâtre. Les taches sont initialement isolées puis se multiplient, s’unissent et couvrent de grandes parties du limbe. Les tissus attaqués sèchent et tombent, et les feuilles prennent un aspect perforé.

betterave beta vulgaris cercosporiose

Méthodes de lutte:

-cultivez des hybrides résistants;
-pratiquez la rotation des cultures;
-lors du semis, utilisez de semences saines;
-pendant la période de maturation, appliquez des traitements chimiques avec Score, Topsin, Impact, Bravo.

 

Les principaux ravageurs

Le nématode de la betterave (Heterodera schachtii)

Ce ravageur produit deux générations par an et hiverne sous forme de kyste. Il attaque les plantes de la famille des Chenopodiaceae car elles offrent des conditions de développement optimales. L’attaque apparaît à la fin du juin sur des plantes isolées ou dans la souche. Pendant les jours chaleureux, les plantes se flétrissent, jaunissent ou même sèchent. Les racines principales sont courtes et forment de nombreuses racines secondaires.

betterave beta vulgaris nématode de la betterave

Méthodes de lutte:

-cultivez des semences adequates;
-semez précocement;
-réalisez un assolement correct.

La punaise de la betterave (Poecyloscytus cognatus)

Elle produit une génération par an et hiverne en tant qu’œuf dans les diverses zones abritées (l’écorce des arbres, les tiges des plantes herbacées). C’est une espèce polyphage, mais elle préfère la betterave, raison pour laquelle elle est considérée comme que le principal ravageur de cette culture. Après l’attaque, les tissus attaqués se courbent et sèchent. Les plaies produites par les insectes représentent également des portes d’entrée pour les organismes phytopathogènes.

betterave beta vulgaris punaise de la betterave

Méthodes de lutte:

-effectuez une fertilisation équilibrée;
-détruisez les mauvaises herbes;
-appliquez des traitements chimiques avec Proteus, Pyrinex 25 CS, Biscaya, Fury, Mavrik.

Piesma quadrata

C’est une espèce rencontrée dans toutes les zones agricoles. Elle produit deux générations par an et hiverne en tant qu’adulte sous les débris végétaux de la surface du sol ou dans la feuille des lisiers. Sur les zones attaquées, les plantes présentent des décolorations et les feuilles ne se développent plus normalement. Les feuilles peuvent également présenter des ondulations. Cette punaise produit également des dégâts indirects par la transmission des viroses très dangereuses.

betterave beta vulgaris Piesma quadrata

Méthodes de lutte:

-effectuez une fertilisation équilibrée;
-détruisez les mauvaises herbes;
-appliquez des traitements chimiques avec Proteus, Pyrinex 25 CS, Biscaya, Fury, Mavrik.

Le puceron noir de la fève (Aphis fabae)

C’est une espèce migratrice qui développe plusieurs générations par an et hiverne en tant qu’œuf. L’insecte attaque plus de 200 espèces de plantes et la betterave est un hôte intermédiaire. Il colonise les parties aériennes de la plante et se nourrit de la sève de celle-ci. Après l’attaque, la croissance et le développement des plantes ralentissent. Les pucerons peuvent également transmettre une série de viroses.

betterave beta vulgaris puceron noir de la fève

Méthodes de lutte:

-détruisez les mauvaises herbes;
-appliquez des traitements chimiques avec Confidor Energy, Mavrik, Nurelle D, Actara, Biscaya.

Le puceron des racines (Pemphigus fuscicornis)

Il produit environ huit générations par an et hiverne en tant que femelle ou œuf dans le sol à une profondeur comprise entre 20 et 100 cm. Il préfère les endroits secs et chauds et attaque plusieurs plantes appartenant à la famille des Chenopodiaceae. Les adultes et les larves se nourrissent de la sève des racines. Après l’attaque, les plantes se flétrissent et les racines se rident. Les plantes sont également affaiblies et peuvent être facilement attaquées par les agents phytopathogènes.

betterave beta vulgaris puceron des racines

Méthodes de lutte:

-détruisez les mauvaises herbes;
-appliquez un traitement aux semences avant le semis;
-pendant la période de maturation, dès l’apparition des premières colonies appliquez des traitements chimiques avec Confidor Energy, Mavrik, Nurelle D, Actara, Biscaya.

Le charançon de la betterave (Bothynoderes punctiventris)

Ce ravageur produit une génération par an et hiverne en tant qu’adulte dans le sol à une profondeur de 20-25 cm. Les larves et les adultes attaquent les plantules de betterave qu’ils tranchent à partir du collet ou ils rongent les cotylédons. Un exemplaire peut détruire 10-12 plantes par jour. Après la formation des premières paires de vraies feuilles, les adultes ne peuvent plus compromettre la culture, mais ils rongent des cavités dans les racines, les plantes attaquées se flétrissent et la racine émet de nombreuses racines secondaires. Les plantes affectées sont moins développées et ont de baisses productions.

betterave beta vulgaris charançon de la betterave

Méthodes de lutte:

-pratiquez une rotation correcte des cultures;
-détruisez les mauvaises herbes;
-appliquez un traitement aux semences avant le semis;
-pendant la période de maturation, appliquez des traitements chimiques avec Calypso, Actara, Mospilan, Decis.

L’altise de la betterave (Chaetocnema spp.)

Ces espèces produisent 2-3 générations par an et hivernent en tant qu’adultes dans la couche superficielle du sol ou sous les débris végétaux. L’altise produit de grands dégâts aux cultures de betteraves fourragères et de betteraves sucrières. Les adultes rongent les semences, les cotylédons ou les premières vraies feuilles. Les tissus attaqués sèchent et les plantes ont un aspect troué. Le développement des plantes est ralenti et la capacité de photosynthèse est réduite. Les attaques graves sont courantes les années sèches.

betterave beta vulgaris altise de la betterave

Méthodes de lutte:

-pratiquez une rotation correcte des cultures;
-détruisez les mauvaises herbes;
-appliquez un traitement aux semences avant le semis;
-pendant la période de maturation, appliquez des traitements chimiques avec Kaiso Sorbie, Karaté Zeon, Decis, Nurelle.

La teigne de la betterave (Scrobipalpa ocellatella)

C’est une espèce qui produit 3-4 générations par an et qui hiverne sous forme de larve sur les restes de betterave ou sur les racines stockées. Les larves se nourrissent de jeunes feuilles ou produisent des galeries dans le pétiole, dans le collet ou dans la racine. Les organes attaqués sont couverts de fils de soie ou de matières fécales. Les plantes attaquées perdent leurs feuilles, les racines sont sous-développées et leur production diminue.

betterave beta vulgaris teigne de la betterave

Méthodes de lutte:

-pratiquez une rotation correcte des cultures;
-désinfectez les espaces de stockage;
-appliquez des traitements chimiques avec Decis Mega, Fury, Mavrik, Affirm, Fastac Active.

La mineuse de la betterave (Pegomyia hyoscyami)

Elle développe deux générations par an et hiverne en tant que poupe dans la couche superficielle du sol. Les adultes ne sont pas dangereux, mais les larves pénètrent dans les feuilles situées entre l’épiderme si supérieur que inférieures où elles consomment le parenchyme. Le ravageur est très dangereux lorsque la plante a moins de huit feuilles. Les feuilles attaquées sont pleines d’excréments et la capacité de photosynthèse est réduite.

betterave beta vulgaris mineuse de la betterave

Méthodes de lutte:

-détruisez les mauvaises herbes;
-effectuez une agro-technique correcte;
-effectuez une fertilisation équilibrée;
-appliquez des traitements chimiques avec Confidor Energy, Pyrinex Quick, Actara, Nurelle D, Actellic.

Avez-vous des questions?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POSER UNE QUESTION